Synode… la suite

Voici donc avec plaisir ma première chronique.

Vous avez sans doute entendu parler de la démarche synodale qui se déroule actuellement dans notre Église universelle. Pour répondre à la demande du pape François, les membres de l’équipe pastorale ont organisé une consultation sur trois jours. Nous avons vécu de très beaux échanges, riches en contenu qui nous permettra d’entamer notre réflexion pour les prochaines années.

De ces rencontres, beaucoup de suggestions ont été apportées. Je souhaite aussi vous dire que même si les rencontres sont terminées, nous sommes toujours disponibles pour vous écouter. Vous pouvez nous envoyer un courriel pour nous faire part de vos suggestions ou demander une petite rencontre avec un membre de l’équipe. Comme je le disais aux rencontres synodales, l’équipe pastorale et les assemblées de fabriques ne sont pas les propriétaires de nos églises. Nous sommes là pour assurer le culte et la vie communautaire et surtout, répondre aux besoins de notre communauté. Nous avons besoin de vous, de vos idées et de votre temps pour mener le tout à bien.

Je remercie Mireille qui à l’occasion de ces rencontres a pris le temps de m’écrire pour me faire cette belle proposition de chronique.

Une autre belle proposition nous est aussi parvenue par Érika. Elle nous a souligné que plusieurs personnes aimeraient avoir l’opportunité de venir à l’église faire un temps d’adoration chaque semaine. Elle s’est entourée d’une petite équipe et dès le 12 mai, ils ont commencé à se réunir à Saint-Bruno les jeudis de 18 h 30 à 19 h 30. Merci à Érika pour la suggestion et pour avoir pris en charge cette occasion de rencontre avec le Seigneur pour nos paroissiens.

Des rodeurs qui créent bien du souci

Dans les dernières semaines, nous avons eu bien des soucis avec des individus qui trainent autour de la paroisse. Le 17 avril dernier, des gens sont entrés par infraction dans nos bureaux et ont volé des ordinateurs. Même si ce n’était pas du matériel d’une très grande valeur, nous avons dû procéder au remplacement d’une porte et au remplacement des postes de travail.

Quelques jours plus tard, des individus ont réussi à monter sur le toit du presbytère et encore une fois, cela a occasionné une autre inquiétude, car nos prêtres habitent aussi à cet endroit.

Selon la personne qui les a vues, les gens seraient âgés de plus de 18 ans et sont repartis en voiture. Nous devons réfléchir à comment nous allons améliorer la sécurité de nos bâtiments. Notre équipe de marguillier regarde les différentes options pour voir ce qui pourra être fait à moindre coût.

Comme certains l’ont peut-être vue, le parc éphémère de la ville (parc où les jeunes peuvent se rassembler pour flâner et se retrouver entre amis) sera déplacé cet été dans le stationnement entre la caisse et la caserne de pompier. Je ne peux pas vous cacher qu’avec ce que nous venons de vivre, nous avions une petite crainte que les jeunes puissent chercher à venir se cacher derrière nos bâtiments ou dans le cimetière.

Nous avons contacté le poste de police et ceux-ci nous ont proposé de faire régulièrement de la surveillance derrière les bâtiments et dans le cimetière pendant l’été. Nous croyons que cela est une bonne chose pour assurer la sécurité des lieux.

Bonne semaine à tous,

Caroline Rodrigue, coordonnatrice des activités paroissiales

Catégories

Calendrier des archives

octobre 2022
D L M M J V S
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031