Avancer ensemble vers la réconciliation

La providence a voulu que la démarche synodale du diocèse de Saint-Jean-Longueuil coïncide avec les excuses officielles des évêques catholiques du Canada aux Premiers Peuples pour les abus perpétrés dans les pensionnats autochtones. C’est d’ailleurs sous le signe de l’écoute et de la réconciliation que la première journée pastorale de l’année s’est déroulée, le mardi 28 septembre dernier au Centre communautaire La Résurrection de Brossard, en présence de Mgr Claude Hamelin, de l’Équipe de direction et des intervenants pastoraux des diverses paroisses du diocèse, avec la présence marquée d’une délégation de la communauté kanien :keha (Mohawk) de Kahnawake.

Le programme de cette journée pastorale a accordé une place de choix à l’écoute : écoute des appels de l’Esprit, écoute des interpellations des membres du Peuple de Dieu, écoute des souffrances des peuples autochtones. L’atelier de l’après-midi, que j’ai eu le plaisir d’animer, a été consacré aux solidarités à nouer avec les Autochtones, dans une optique de réconciliation. Tout en saluant les gestes importants qui viennent d’être faits par les évêques et en nous réjouissant des énergies spirituelles qui vont ainsi être libérées et mises au service de la réconciliation, nous devons nous garder de la tentation de se donner bonne conscience. Au terme du témoignage touchant de Tania Williams, fille de survivants des pensionnats, j’ai plaidé en faveur d’engagements concrets et de mise en place de cercles de dialogue pour qu’on puisse avancer ensemble vers la décolonisation.

Frédéric Barriault
Paroissien de Saint-Bruno
et responsable de la recherche au Centre justice et foi

Catégories

Calendrier des archives

décembre 2021
D L M M J V S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031